Les agneaux de julien et Magali

Bonjour,

Nous avons pris ce week end une décision quant à nos livraisons d’agneau courant décembre.

Début novembre, nous pensions que les agneaux allaient grossir comme les années précédentes. Sauf qu’à ce jour, nous voyons bien qu’ils prennent peu. Malgré nos efforts, tous les jours ils sortent en pâture; en bergerie il y a du foin; ils sont sous la mère ; nous leur mettons en libre service du grain bio (acheté à cizeron). Ils ne prennent pas comme d’habitude, l’engraissement est plus long que d’habitude.
Toutes les années, nous arrivons à un poids relativement correct bien que certains conso’acteurs les trouvent petits. A ce jour, se serait ridicule, pas rentable et absolument pas éthique de vendre des agneaux dont le poids carcasse est encore trop petit. Car l’agnelage ainsi que la période d’élevage des agneaux qui suit est un des moment les plus importants de l’élevage des brebis donc si on passe a coté c’est la rentabilité de l’élevage qui est en jeu.

En effet les agneaux ne seraient pas assez gros alors que l’alimentation des brebis nous revient toujours au même prix. Car la croissance des agneaux est en plusieurs parties : ils font leur développement squelettique et musculaire pour finir par une phase ou ils font du muscle et du gras donc continuer a profiter du fait que les agneaux soit encore sous leurs mères au lait qui vient encore en complément de l’alimentation qu’ils reçoivent a coté: le grain, le foin en libre service et l’herbe la journée quand il sont au pré.

Nous prenons donc la décision de ne pas livrer d’agneau jusqu’à mi janvier et de ne pas en proposer sur aucun de nos marchés ni groupes afin d’éviter tout reproche. Nous vous demandons vous les référents et les membres du bureau de bien expliquer notre situation afin si possible de garder nos commandes car nous avons besoin de cette trésorerie. Ce manque de trésorerie n’est pas bienvenu car nous avançons les travaux de la salle de découpe dans l’attente du déclenchement du crédit.

D’autre part nous sommes bien embêté car nous pensions livrer comme chaque année notre agneau de lait pour votre réveillon. Nous avons conscience que depuis septembre, voir juin beaucoup d’entre vous n’ont pas eu leur agneau mais nous faisons sincèrement notre travail et surtout aucun groupe ne passe avant l’autre, ni marché. Chaque conso’acteurs a son importance, tout comme chaque client.

Si certains d’entre vous ont besoin de venir, nous vous proposons de venir dimanche 6 décembre entre 10h et 11h pour constater que nos agneaux sont en pleine forme mais encore petits. Vous pouvez aussi appeler julien pour avoir plus de précision technique 06.73.71.33.89.
Suite à ces soucis d’élevage, nous pensons avec Julien que nous allons demander à tous nos référents d’indiquer sur le contrat que les éleveurs s’engagent à livrer lorsque la bête sera prête afin de respecter sa saisonnalité et son évolution. En effet, chaque groupe a son mode de fonctionnement auquel j’essaye de m’adapter, et je souhaite garder ce système pour que ça roule pour les groupes. Donc, il serait bien que lorsque mes référents prennent commande, ils précisent bien que si les animaux ne sont pas suffisamment engraissés que le conso’acteurs ne s’inquiète pas si la date de livraison est décalée. Cela ne signifie pas que cela arrivera à chaque fois mais c’est pour éviter de décaler comme nous le faisons depuis septembre la viande d’agneau qui est sincèrement problématique pour nous cette année. Par exemple, le problème s’est posé récemment quant à nos pintades. Nous avons fait comme d’habitude le dernier lot qui devait être distribué (en faisant attention au délai d’abattage que demande le label AB) n’avait pas le poids requis Pourquoi?????. Donc pas mal de groupe qui devait être livré en fin de mois de novembre seront livrés courant décembre. Et bien sûr, il n’y a pas de pintades en vente sur nos marchés.

J’espère que vous comprendrez bien ce qui se passe pour nous et que l’on pourra vous livrer courant janvier ou début février en fonction des groupes, notre viande d’agneau.
Nous vous remercions de votre compréhension.
Les deux rives