COMPTE-RENDU ASSEMBLEE GENERALE DE L’AMAP 15 JANVIER 2016

AMAP DE SAINT CANNAT
Mairie de Saint Cannat
13760 Saint Cannat

COMPTE-RENDU ASSEMBLEE GENERALE DE L’AMAP
15 JANVIER 2016

Etaient présents : Christophe Genre – Stéphanie Raimondo-Weiss – Christine Merle – Magali Fiandino – Céline Poli – Marie Mortes – Maryvonne Falquero – Edina Crescence – Stéphanie Jullian – Virginie Guionet – Barbara Charpentier – Isabelle Bagaglio – Sylvie Bassue l- Anne-Cécile Boyer.
Audrey Remy – Catherine Terrier – Aurelia Puaux – Guilaine Enoc – Myriam Graff – Christine Boufflet – Aurele Pouenat – Pascale Sauret-Minjolet – Florence Deviller – Nicole Maillet – Cécile Crespi – Sylvie Lavigne – Laurence Pujal
Etaient excusés : Claudine Mazzerolle – Doriane Delanghe – Mariane Pierre-Bez – Claire Perichaud – Grégory Rousselle – Carole Harson – Alexandra Ledda – Marion Koen – Aude Delpit

Producteurs présents : Thierry GOZZERINO – Lionel GIORDANO – Anthony CARREIRAS – Brigitte BALMITGERE (en début de séance)
Producteurs excusés : Magalie RICHARD – Marjorie BLANC – Patrick COTS –

***************************************

RAPPORT MORAL (Sylvie LAVIGNE)

Pourquoi notre Amap ? : C’est un lien entre :
• Des consomm’acteurs qui ont fait un choix engagé de : soutenir l’agriculture biologique, de proximité, de nouer du lien avec les producteurs, de leur apporter notre soutien.
• Des producteurs vivant au rythme des saisons, des aléas climatiques, de la fluctuation de matières premières pour certains, de la suppression des aides au maintien pour d’autres, d’une surface agraire parfois limitée, d’un coût prohibitif de la terre, … mais qui vivent leur métier comme une passion.

* Les actions menées pendant cette dernière année :
 Communication : Création du blog, de la newsletter, parution systématique d’articles dans le Petit Saint Cannat, opération paniers d’essai, concours de dessins, publication des recettes hebdomadaires, travail en cours sur le logo, …
 Organisation : mise en place de différents doodle pour l’organisation des permanences, création de fiches de postes.

* Différents coups de main et visites ont été organisés pendant cette année :
Ramassage des kiwis chez Lionel, désherbage chez Thierry
Visite d’exploitation chez Magalie, Carole et Thierry

* Brigitte et Pierre : pour optimiser leurs déplacements et en limiter le coût, l’Amap de Lambesc vient chercher son poisson à Saint Cannat le vendredi

* Les nouveaux producteurs :
– La ferme de Cabrières, Marjorie : Fruits rouges, safran, confitures (référente = Claire Périchaud)
– Frédéric Guichard : carottes (référente = Emma Pion-Goureau)
– Gaec des Counières : fromages de Savoie (référente = Nicole Maillet)

* Faire connaître l’Amap a permis d’élargir le groupe des adhérents mais certaines personnes ne sont pas forcément dans « l’esprit » Amap. A ce jour : 69 familles dont 46 pour les légumes. (56 en 2014), 10 familles hors commune de Saint Cannat.
RAPPEL : Association pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne (AMAP) : Les adhérents ne sont pas des consommateurs de supermarchés mais des consomm’acteurs.
La participation des adhérents doit être équitable et régulière :
 Aider au déchargement du camion en début de permanence
 Attendre le déchargement complet du camion pour prendre son panier
 Prévenir en cas d’absence ou de retard surtout pour les permanents
 Respecter les horaires -> hiver : 18h – 19h
 Effectuer 4 à 5 permanences par an
 Principe de confiance : penser à bien expliquer aux personnes qui récupèrent le panier à la place de l’adhérent (vacances par exemple) le principe de fonctionnement.
 Signer la feuille de présence afin que les permanents sachent s’il manque des paniers
 Ramener les emballages
 Ne pas hésiter à s’exprimer car les remarques et suggestions sont toujours les bienvenues.

* Cette semaine vote de la loi imposant 40% de produits locaux dans la restauration collective.
* Composition CA : Karine Janin démissionne. Emma Pion-Goureau présente sa candidature. Elue à l’unanimité.
* Composition bureau : Sylvie Lavigne démissionne du poste de présidente. Cécile Crespi présente sa candidature/ Vote lors de la prochaine réunion du CA (date à déterminer).

Comment : grâce à l’implication des référentes, à leur générosité. MERCI à elles !!!

RAPPORT FINANCIER (Florence DEVILLER)

* Dépenses : Cotisation d’assurance, divers achats (clefs, papeterie, frais de bouche, envois postaux, hébergement du blog…)
* Recettes : Subvention de la mairie : 200 euros (versés en décembre 2015), cotisations.
Le compte bancaire présente un solde de 932,60 €
Dossier de demande de subvention auprès de la mairie en cours (pour 2016).

Le solde disponible doit permettre d’engager de menues opération auprès des producteurs. Les référentes sont invitées à en délibérer lors du prochain CA.

VOTE
Validation du rapport moral : Oui à l’unanimité
Validation du rapport financier : Oui à l’unanimité

***************************************
Producteur : Anthony CARREIRAS – Référente : Doriane Delanghe
Pommes de terre, oignons, soupe de courge, coulis de tomates

Anthony est maraicher bio sur Saint-Cannat (le Budeou). La livraison des pommes de terre s’effectue le premier vendredi de chaque mois (sac de 10 kg à 15€).
Coulis de tomate et soupe de courge à 2,90€ la bouteille à disposition à chaque distribution. Prévoir petite monnaie pour le payer.
L’exploitation est située sous la zone artisanale. Antony a beaucoup de mal à trouver des terres et en cherche « désespérément » sur la commune de Saint-Cannat et lance un appel à l’aide : lui signaler toutes les terres qui seraient dispo à la vente. Nous lui proposons la rédaction d’un courrier à l’attention des propriétaires de la terre qui lui est +/- promise depuis plusieurs années. Ce courrier pourrait être apposé de la signature de toutes les familles adhérentes à notre groupe. En reparler avec Anthony en fonction des dernières discussions.

Producteur : Lionel GIORDANO – Référente : Aurèle Pouénat
Produits : pois chiche (+farine), figues, kiwis, cerises, huile de colza, huile d’olive, lentilles

Installé à Velaux. Polyculture. Farines broyées au moulin Saint Joseph à Grans.
Va essayer la production de quinoa.
Déplantage et replantage des figuiers (moitié/moitié ?)
Nouvelles variétés de cerises prévues.
Kiwis : beau succès. Va proposer deux niveaux de maturation.
Stress hydrique des plantes en mai 2015 = pas de colza, de pois chiche, de lentilles
Choix d’un nouveau blé dont le taux de protéines est plus important ainsi que son goût (farine)
Va transférer une partie des cultures sur les terres louées à Marie-Odile Reynaud (notre ancienne productrice de fruits) car elles sont arrosées.
Huile d’olive : nous fournira quand stock de Carole épuisé (règle du producteur le plus ancien à l’Amap)
Problème avec les subventions céréalières dont le montant dépend de l’ancienneté (certains ont 394€/ha et les nouveaux ont 80€/ha)
Les primes régionales d’aides à la culture bio ont été supprimées cette année : prévisionnel dans les choux…

Producteur : Virginie et Thierry GOZZERINO – Référente : Christine BOUFFLET
Produits : légumes, coulis et soupes

Même problème qu’Antony sur la difficulté de trouver des terres cultivables. Or si assolement non respecté entraîne perte de certification ou déclassement de certaines cultures. D’autre part, le manque de surfaces cultivables entraîne un appauvrissement des sols.
Augmenter les surfaces permet aussi de varier les cultures.
Rôle de la Safer : mettre en relation propriétaires de terres et ceux qui en cherchent + remembrement agricole.
Une première recherche de terres supplémentaires a mal fini (procès). D’autres terres en vue et ça semble fonctionner. Analyses des sols concluante : nature des herbes qui poussent (pour détecter présence de certains désherbants), taux de nitrates, vie microbienne (existence de compost naturel)… L’analyse est réalisée par Ecocert mais ne le fait que lorsqu’on devient propriétaire (donc achat des terres à l’aveugle). Finalement analyse par Chambre d’agriculture pour un coût de 600€. Bons résultats.
Terres en conversion = 3 ans pour avoir la certification bio.

Sylvie fait un rapide sondage dans la salle pour savoir si les amapiens s’opposent à recevoir des produits provenant de terres en conversion. Personne n’est contre.

Travaille avec nous depuis 7 ans (l’Amap de St Cannat existe depuis 2007).
A ouvert un magasin de vente directe sur l’exploitation qui représente 5% de son chiffre d’affaires.
Dès le 20 mai 2015, les problèmes sont constatés : apparition de trips qui ont détruit les pieds de tomates. Seule possibilité : arracher et replanter mais impossible tant que le prédateur n’est pas éradiqué.
L’été a été très compliqué et beaucoup de cultures ont été perdues. Thierry a fait le choix de ne pas faire d’achat/revente/échange. Regret ? On voit là les limites du système amapien avec son éthique qui n’est pas toujours compatible avec désirs des amapiens.
Thierry a choisi d’autres variétés de tomates pour cette année dont des hybrides non ogm anti-trips.
Les topinambours ont été dévorés par les mulots…

Sylvie remercie :
– tous les producteurs pour le travail fourni tout au long de l’année au gré des aléas climatiques.
– toutes les référentes et membres du CA et Bureau qui prennent sur leur temps personnel pour faire fonctionner au mieux notre groupe.
– la municipalité qui nous met à disposition le lieu de distribution chaque vendredi et les salles municipales pour nous réunir.

Toute l’équipe des bénévoles remercie vivement Sylvie pour sa patience, son sourire et son investissement sans faille tout au long de cette année écoulée pour développer et structurer l’Amap qui est désormais bien enracinée au sein du village.

… Fin de la séance.